AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No One Like U. - Bella -

Aller en bas 
AuteurMessage
Kendall T. Hartley
    ADMIN && Abus de pouvoir xD

avatar

Masculin ♦ NOMBRE DE MESSAGES : 152
♦ ANNIVERSAIRE : 21/10/1990
♦ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2009
♦ OLD : 28
♦ NAME : Andyyy :D


" I Want So I Am "
Relations:
Ancien université: Princeton
Age / Année d'étude / Etudes suivies: 21 anos . Seconde année en Marketing , I'll Gonna have the bigest Casino Chaine in the World

MessageSujet: No One Like U. - Bella -   Lun 27 Avr - 19:18



    dimanche;
    seize heures;
    la plage;
    Bella &&. Kendall


    Un dimanche comme les autres, Kendall T. Hartley s'ennuyait a mourir. Oui, bien tout le monde peut s’ennuyer un jour ou l’autre han, même les plus populaire & adoré XD . Il était connu pour son excellent niveau sportif, hey oui il est la star de son équipe de basquet ball, et sa présence à pratiquement toutes les fêtes et manifestations ici. Une telle personne ne devrait jamais s'ennuyer. Pourtant, il en était arrivé à cette extrémité. Le ténébreux s'était levé vers, allez, onze heures ce matin, seul dans la maison. Ses deux colocataires avaient déjà disparu. L'un était sûrement en train de s'amuser, tandis que l'autre devait prendre des photos, une passion héritée de la maman de son colocataire, une photographe mondialement reconnue. Bref! Il avait donc passé sa fin de matinée seule, dans le dortoir. La première chose qu’il fit en se levant fut prendre sa petit douche habituelle et s’habiller, puis il alla a la cuisine pour préparé un repas balaise, crêpes, œuf, bacons et jus d’orange XD Si ce n’est pas un bon petit déjeuné consistant tout ca ! XD Après s'être préparé et avoir déjeuné, Kendall décida de sortir. Il ne savait pas encore où, en tout cas, il n'allait pas rester chez lui à ne rien faire. (...)

    (...) Vers seize de l'après-midi, le jeune homme arriva finalement à la plage. Il y passait beaucoup de temps, en dehors des fêtes. Il lui arrivait de venir faire ses devoirs ici; le son des vagues l'aidait à réfléchir. A New York, c'était le contraire, la jungle de béton, comme il l'appelait. Le jeune homme ajusta ses lunettes de soleil sur son nez et continua donc de marcher, en pensant. Il avait passé son après midi avec un copain qu’il avait croisé en allant au gym s’entrainer en sortant de chez lui. Ils s’étaient entrainé comme ca deux heures environs et étaient aller boire quelque bière sur les terrasses.

    Au bout de quelques minutes seulement, il aperçut une jeune fille assise sur le sable, seule. Sa silhouette lui était plutôt familière. En s'approchant, il la reconnut. Ce n'était personne d'autre que la plus belle fille de ce monde, celle qui avait pris son cœur un an aupar avant. Belle C. Cruze . Le jeune homme voulut alors lui faire une surprise. Il s'approcha discrètement derrière elle, il avait d’ailleur lui-même des papillons dans le ventre a sa simple vue , et, parvenu à son niveau, mit ses mains devant les yeux de la jeune fille. Cette dernière semblait vraiment très surprise, qui ne l'aurait pas été! Il laissa échapper un rire avant de finalement lui parler.

    T'as trois tentatives pour essayer de me démasquer.

_________________

      Kendall T. Hartley
      Invité I wanna bless you
      Let me be the one you stand next to
      And I’ll get it done just to impress you
      Just say it and I’ll come girl to your rescue
      I wanna be your savior tonite



Dernière édition par Kendall T. Hartley le Lun 27 Avr - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   Lun 27 Avr - 22:04


gosh ... he's so hot x)



    &&. voilà que l'amour et la raison n'allaient guère ensembles, par les temps qui courent.

    Dimanche, hallelujah, le jour du seigneur. Non, Bella n'était pas allée à la messe, vous la prenez pour qui merde? Non, elle dort encore là vous savez. Elle était dans son lit, enfouie sous son edredon tout droit sorti de la laverie, tout propre, tout frais, le temps était au beau fixe. C'est ce qui la réveilla pour tout dire, un simple petit halo de lumière qui passait à travers les stores à demi ouvert, innondait déjà toute la pièce, de part et d'autres. Ce qui ne laissa pas non plus une minute de répit à la demoiselle. Elle sursauta et grogna, s'enveloppant de sa couette, cachant ses yeux du soleil éclatant, trop pour elle même. Elle finit par se lever, poussant violemment la couette, marchant en trombe vers la salle de bain. Arrivée là-bas, elle comprit de suite, qu'elle ne sortirait pas avant cette après midi. La fête de la veille, à la maison de ... je ne sais plus son nom, un basketteur surement, avec les autres, du champagne pour fêter la victoire, un petit pot parti trop loin. La demoiselle ne s'en souvenait plus très bien. Une cuite? Jamais ! Les cernes violacées commençaient à se faire ressentir sous les yeux de la demoiselle. Ce n'était pas très beau à voir, sa peau était quasi terne, sèche. Une horreur. Elle se devetit de son simple t-shirt de garçon, qui, allez savoir? et elle rentra dans la douche. Ah, la douche, une bonne en plus, bien fraîche, revigorante, un gommage par là, du savon, un masque, du shampoo et de l'eau ruisselante, rien n'est plus beau qu'un corps nu, pas vrai? Après une trentaine de minutes la jeune femme sorti. De suite on sentait que la peau de Bella était plus rosée, vivante, éclatante, magnifique.

    La jeune devait absolument se préparer, de suite je dis bien, elle venait tout juste de recevoir un texto d'une amie, RDV plage 15h, vive le T9. Pas pour Bella, elle déteste ça, l'écriture c'est sacré. C'est pas l'amitié normalement? Si peut être bien. Elle sécha ses cheveux et les laissa retomber sur ses épaules, se vêtissant ** de souvêtements noirs. Elle se maquilla légèrement, les cernes, fini. un touche de gloss et voilà. Elle enfila un short en jean, une tuniqueà carreaux blancs et gris foncé, serrées sous la poitrine. En guise de chaussures ses jolies spartiates, rien de plus agréable. Elle ne pris rien d'autre, mis à par son cellulaire, son ipod ainsi que ses clées. Tous sa dans les poches, pas mal hein? Ell mangea un peu avant de partir, il était déjà 14h30, arriver en avance c'était bien non, surtout après une cuite quoi. Elle sortit de la résidence, fermant la porte à clée, soigneusement, elle ne tenait vraiment pas à se faire voler, loin de là. A pied. Oui, c'est tout ce qu'elle voulait, sentir le vent contre sa peau, respirer de l'air frais, l'air de la mer. La résidence se trouvait à une treintaine de minutes, elle y serait pile à l'heure, pour sur. Elle ne manqua pas de se faire renverser par des voitures, pas très étonnants pour une fille aussi maladroite. Une fois arrivée, elle balaya l'endroit de droite à gauche, pour zyeuter son amie, qui n'était pas là, pourtant la plage était vide, étrange, Bella ravala sa salive un lapin de la part d'elle, ne serait point étonnant. Elle s'assit, profitant du soleil, fermant les yeux.

    Voilà déjà trente minutes qu'elle brulait au soleil, et pourtant elle n'aimait pas ça, je vous le jure, elle ne supportait pas cette chaleur de hammam, le sec ouais mais ça jamais. Encore heureux pour son amie, il ne faisait pas trente degré. Elle l'apella, en vain, le répondeur. Elle avait dut s'arrêter au café, pour finit à se faire baiser chez le mec, ça non plus ça ne l'éonnerait pas, et elle lui en parlerai des heures. Elle souflfla agacée, mais bon, la plage s'était pas mal pour se détendre. Elle n'eut pas le temps de se lever ou de faire un geste que deux mains virent se poser sur ses yeux, pour une blague. Sur le coup de la colère lle ne chercha pas à comprendre et hurla. Bitch ! ça fait trente minutes, vire tes mains de là avant que j'te frappe. Pff, toi et tes blagues, jte jure. Une vraie gamine. C'est seulement après, qu'elle réalisa qu'il s'agissait une voix masculine, très familière, les mains posées sur ses yeux, lui rappelait des souvenirs, pas enfouis, mais tellement marquant. C'était la même chose qu'auparavant, lors de cet été à Londres, la même ambiance, toujours la même douceur, rien n'avait changé, sa voix de velours, presque reposante, qui donnait envie de s'endormir. Kendall, rien de plus, rien de moins. La personne la plus marquante de sa vie, sur. Elle dessera les bras de contre elle, plaça ses mains sur celles de Kendall, les enlevant, elle ne lâcha qu'un mot; Kendall.. il m'aurat fallu du temps tout de même.

    Son coeur battait à mille à l'heure, sans savoir pourquoi, elle ne l'avait jamais oublié, comment après tout. Elle garda ses mains dans les siennes, elle ne les avaient pas serrées depuis ...; 385 jours. 1 ans, 20 jours presque. Le temps est long tu ne trouves pas? La demoiselle n'avait pas deigné se retourner, mais c'était plus fort qu'elle, elle serra sa main, presque moite de quietude et se retourna furtivement. Il était toujours aussi beau, son brun aux yeux bleus, à elle. Elle noua ses doigts aux siens. Mais ce n'était pas ce qu'elle attendait, ce qu'elle voulait, c'était savoir ... savoir si ça avait changé depuis le temps. Elle enchaîna :) Kendall, Kendall .. deux secondes, tu fais quoi à Cambridge, t'a quitté ton université? Elle fit une moue et se rapprocha de lui, ne détachant toujours pas sa main, incapable.


Dernière édition par Bella C. Cruze le Ven 1 Mai - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kendall T. Hartley
    ADMIN && Abus de pouvoir xD

avatar

Masculin ♦ NOMBRE DE MESSAGES : 152
♦ ANNIVERSAIRE : 21/10/1990
♦ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2009
♦ OLD : 28
♦ NAME : Andyyy :D


" I Want So I Am "
Relations:
Ancien université: Princeton
Age / Année d'étude / Etudes suivies: 21 anos . Seconde année en Marketing , I'll Gonna have the bigest Casino Chaine in the World

MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   Mar 28 Avr - 3:03



    Cette jeune fille, malgré tout les efforts qu’il avait pu faire pour l’oublier étant incalculable et toujours inaccompli. Pourtant tout le monde sait que Kendall n’as jamais vraiment crue au grand amour. Il a toujours refusé de se marier un jour. Des milliards de personne vivent sur cette terre, chaque jour on rencontre de nouvel personne et il est certain qu’un jour tu rencontreras une personne encore mieux que celle que tu as déjà trouvé; propos même de notre cher Kendall. Et pourtant, malgré toutes les jolies filles qu’il pouvait bien y avoir sur le campus de Princeton, il ne pouvait totalement oublier la jeune fille. Bella, qui porte bien son nom d’ailleurs, est un peu comme un premier amour qu’il ne pourra jamais oublier. C’est sur qu’il ne c’est pas fait moine à Princeton, il ne croyait pas revoir la jeune fille avant sois 4 ans ou peut-être alors jamais. Ils s’étaient dit adieux par les circonstances de la vie… Comme c’est dommage qu’and même. Mais n’empêche que Kendall a eu quelques amourache quand même a Princeton. Ce n’était rien de sérieux, il est peut-être sorti environ deux mois avec une blonde suave, mais il s’est vite rendu compte qu’en fait il n’aimait que ces prouesses extravaguant au lit. Hey oui en effet cette bichette était souple et cochonne comme aucune autre. XD Mais bon les pornos stars c’est beau un moment mais on finit par se tanné de se retrouvé face avec une belle épaisse. Vous n’avez pas remarqué que toutes les filles qui sont les plus femme et sexy sont stupide? Bon pas toutes mais il y en a beaucoup a qui il manque un grain. Ensuite il a fréquenté un jeune brésilienne qui fessait du mannequina entre les heures de cours. Encore une fois il faut croire que Kendall aime les filles qui le font bien paraitre car elle n’était pas bien bien plus brillante. & je ne vous parle pas des ‘‘ Baise d’un soir ’’. Que voulez-vous, les hommes pense par leur deuxième cerveau, c'est-à-dire, l’entre jambes. XD

    De la voir, enfin il ne voyait en se moment précis que son dos, elle avait toujours cette silhouette gracieuse et légère, comme si dieu avait taillé la perfection et qu’il lui avait donné vie. Sans doute est-ce l’origine de la création de Bella, la perfection réincarné. Ça sonne bien dis donc! En uns ans elle n’avait pas eu vraiment le temps de changer, quoi que tout le monde change en un an, et en la voyant il remarquait comment, trois cent quatre vint cinq jour pouvait tout de même changer une personne. Elle avait légèrement les traits plus creux, perdant toujours plus ces rondeurs d’enfant qui n’était guerre vraiment présente depuis un bail. Son visage c’est allonger un peu ce qui lui donnait un air plus vieille. Kendall pouvait sentir ces main sur sa peau et constata du même fait que sa peau satiné était toujours aussi agréable au touché. Elle avait toujours eu un joli teint mât. Sa peau rappelait à Kendall une crème a capuccino somptueuse. Son cœur battait à la chamade, n’est-il pas anormal d’éprouver de tel sentiment… Pourtant il n’avait rien d’inhabituel dans la scène. Biens des jeunes filles on essayer de le chauffé sans succès, et la, le seul contact, la seul présence de Bella provoquait en lui une vrai tempête…. Elle était si marrante, il lui prit quelque temps avant de reconnaitre Kendall, mais après tout il lui avait donné trois chance pour trouvé qui il était, il ne lui en a fallu que deux. Alors n’était-ce pas merveilleux tout ca!?

    Lorsqu’elle lui fit face enfin, un sourire s’afficha sur les lèvres de l’homme, sans raison particulière, autre que le bonheur de revoir la jeune fille après toutes ces semaines, touts ces jours, toutes ces heures et ces seconde loin d’elle. Bella noua ces doigts aux siens et Kendall resserra furtivement comme si il craignait qu’elle retire ces mains des siennes. Sans lui faire mal bien sur, il avait toujours été doux avec elle. Kendall plongea ces yeux bleu dans ceux de la jeune femme, on aurait dit qu’il scrutait son regard pour y lire ces moindre pensé. Comme il aimerait pourvoir avoir ce pouvoir en cet instant. Pourtant peut-être que c’est possible. D’être si proche d’une personne que vous pouvez deviner ces désirs, ces craintes.

    Cela m’étonne que tu n’ais point entendu parler du feu qui a été déclencher par de étudiants de Harvard qui en emporté dans les flemmes toute ces années de savoir inculquer a Princeton. Emportant ce bâtiment d’histoire dans l’oubli des cendres. Tous les élèves de Princeton ont été transférés à Harvard pour continuer leurs études. Du moins, les 40% des élèves aux notes les plus fortes. Les autres sont dispersé dans d’autre Université.

    Kendall pris une pause. Il y allait avec un touche assez mélodramatique peut-être mais la rivalité Princeton / Harvard s’était enflammer lorsque le bâtiment avait pris feu. S’était la pire chose qu’on pouvait faire. D’ailleurs Kendall a toujours de la difficulté a comprendre comment les élèves de Harvard avaient pu aller aussi loin!. Néanmoins le petit discourt du jeune homme expliquant sa venue ici voulait aussi dire une chose que la jeune fille avait sans doute compris elle-même. Mais Néanmoins Kendall sembla avoir besoin de clarifier la situation.

    Je suis de retour, et pour de bon…

_________________

      Kendall T. Hartley
      Invité I wanna bless you
      Let me be the one you stand next to
      And I’ll get it done just to impress you
      Just say it and I’ll come girl to your rescue
      I wanna be your savior tonite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   Mar 28 Avr - 23:43


    C'est vrai ça, elle ne c'était jamais posé la question, était-elle vraiment retombée amoureuse depuis cet été là. Non à vrai dire, tout n'avait été que néant ou des relations minimes, relations d'une nuit. Mais ce n'était pas de l'amour. Mais qu'est ce que l'amour en réalité, telle était la question. Une bonne question de philosophie, à poser en cours, un peu extravagant tout de même. Mais Bella ne voulait pas comprendre, elle refusait, dans la vie on lui disait toujours comprendre, que c'était fini, comprendre la vie, les cours, tout devait être compris, et pourtant cette année étrange, personne ne la comprenait, elle. Elle voulait retrouver ce qu'elle avait bien avant, des amis, de la joie, des sourires, des calins, de la tendresse. Bref revenons à nos oignons, elle avait la tête dans les nuages, ça avait toujours été comme ça avec lui, elle était transportée, ailleurs, vers quelque chose d'inconnu. Ouais, ça c'était de l'amour, du pur, du vrai. N'allez pas plus loin. En fait, elle se demandait comment elle faisait pour penser à un garçon pareil, tête de mule, pervers x), beau parleur, drageur, baiseur voir x) et devant lequel elle fondait. C'était pas son genre pourtant mais qu'est ce qu'elle y pouvait, rien, elle avait céder à la tentation. Désormais, la tentation avait son nom, Kendall.

    Alors qu'elle s'était retournée, elle avait put s'attarder plus attentivement à son visage, il n'avait presque pas changé en un an en fait, contrairement à elle, il fait certainement grandi et murit, supposons voyons, on ne sait jamais rien avec les garçons. Ses yeux étaient toujours d'un bleu transperçant, celui qui vous touche directement au coeur, et ce sourire, ce sourire, comme celui que les peintres donnent aux anges, angélique, mais son caractère n'était pas de la même trempe, au contraire, un ptit chieur, un blagueur, mais peut importe, ce qui lui importait c'était qu'il soit là et qu'elle est put perçer au travers de l'apparence et pas seulement sur le physique. Elle lui souria naïvement, un de ces sourires heureux à la Disney << Gnangnan, mais bon, ça se comprend ça, n'est ce pas les enfants. Lorsqu'il la fixa, elle en devint presque rouge de gêne, comme avant, mais bon, elle détourna la tête histoire de calmer les ardeurs de ses joues et de ses ... pulsions? Elle voulait, elle voulait, elle le voulait, tout lui, en entier, rien qu'à elle, elle ne partagerait pas, plus. Ses yeux, son coeur, tout ça, à elle? Mais était ce encore possible. To be or not to be? Laissez tomber, Shakespeare revient aux rennes. Elle souffla un bon coup et sourit de plus belle. heureuse, voilà le mot qui pouvait la qualifier désormais.

    Harvard/Princeton, quelle gourde, l'évènement de l'année, et elle avait déjà tout oublié, pas très malin tout ça, n'est ce pas, elle passerait pour la petite débile aux yeux de ... lui? Savait-il qu'elle était à Harvard? Peut être, en tout cas, elle en déduisait qu'il venait de Princeton. Mais peut importe, elle n'avait jamais compris cette haine et s'en contrefichait, bien que les actes d'Harvard n'aient pas été exemplaire ni à la hauteur des espérances. Elle se fit toute petite lors du récit, presque honteuse, bien qu'elle n'y ait pas participé. Elle se plongea dans sa contemplation, histoire de passer le temps et d'oublier cette querelle étrange entre les deux universités, du repos voilà ce dont elle recherchait.

    Ah oui, c'est vrai, j'avais presque oublié ce transfert, tellement c'est futile. Elle était gauche dans ses mots et reprit. Non, mais la querelle je veux dire excuse moi, je suis ... ravie que tu sois revenu K. Tu ne m'en voudrais si j'avais fait parti de l'incendie? Elle se stoppa, mais avait peur qu'il s'arrête, comme une douche froide. Enfin, je n'en faisait pas parti , si ça te rassure. Mais bon, passons, on est tous bien ici, réunis, à Harvard.

    Lorsqu'il prononça les mots, revenus, et pour de bon, la jeune fille se hâta de sourire et de montrer sa joie. Elle de dit que quelques mots remplis de ... sensualité xD; Jure, Jure, Jure, Jure le moi? Dit elle en s'aggripant à son cou, ne manquant pas de tomber à la renverse sur lui, en plein barbotage dans le sable, pas mal hein. Elle détacha sa main gauche de celle du jeune homm et noua sa droite à la place, et sa main libre elle la passa sur son torse avant de lui sussurer à l'oreille; J'ai envie ... souffla t-elle avant de descendre à ses lèvres l'embrasser. de t'embrasser. Elle vit son air étrange. ça allait trop vite? Hmm, K. tu pensais à quoi là. PERVERS !
Revenir en haut Aller en bas
Kendall T. Hartley
    ADMIN && Abus de pouvoir xD

avatar

Masculin ♦ NOMBRE DE MESSAGES : 152
♦ ANNIVERSAIRE : 21/10/1990
♦ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2009
♦ OLD : 28
♦ NAME : Andyyy :D


" I Want So I Am "
Relations:
Ancien université: Princeton
Age / Année d'étude / Etudes suivies: 21 anos . Seconde année en Marketing , I'll Gonna have the bigest Casino Chaine in the World

MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   Mer 29 Avr - 1:11



    [Hj: Désormais, la tentation avait son nom, Kendall. Ca sonne trop bien. J'arrête pas de me le répéter Temptation's Kendall XD]

    Kendall était, même si il se trouvait ridicule, enrôler dans les petits jeux de rivalité entre son, ancienne désormais, Université c'est-à-dire Princeton et sa nouvelle Université Harvard. Mais dans le monde sportif, une rivalité est de mise entre les équipes. Les joueurs de Princeton devront, pour ceux qui sont désormais, comme Kendall, à Harvard, devront maintenant faire équipe avec leurs anciens adversaires sur le terrain. Certain avait des positions dans l’équipe qu’ils ne retrouveront peut-être pas. D’ailleurs comment vont-ils faire avec les équipes, il y aura bien trop de joueur pour l’équipe, donc il y aura sans doute des éliminations. Ils auraient dut penser a ça avant les petits Harvardiens avant de mettre le feu. Du moins Kendall avait entendu parler entre les branche que Bella était étudiante a cette Université. Bon d’accord, il le savait déjà, elle lui en avait parlé. Juste avant de se séparé pour prendre des chemins différent, elle l’en avait informé… Mais se renseignement ne lui avait jamais semblé si important jusque là. Mais aujourd’hui ce détail prenait une grande signification. Le fait est que Kendall n’a jamais réellement pu oublier Bella, et de la voir aujourd’hui lui donnait espoir de recoller leurs chemins qui s’étaient séparés. La revoir sur sa route, et qu’elle y reste pour toujours. Qu’elle soit dans le plan des graines de potences qui on fait brûler Princeton est absurde, quoi que pendant quelque secondes Kendall a bien crue qu’elle allait lui dire qu’elle était réellement dans le coup.

    J’aurais douté que tu y sois impliqué, malgré quoi cet événement est la cause de mon entré à Harvard. Et c’est aussi pourquoi tu es de retour sur mon chemin.

    Kendall ne s’était jamais attarder à une seule personne. La vie est trop courte pour qu’on ne passe son temps qu’avec une seule et même personne. Mais pourtant s’il devait rester sa vie durant avec une seule personne sur une ile déserte, nul doute qu’il choisirait sa mère. Non je blague, Belle est la personne tout indiquer sur se poste. Quelque chose en elle enivrait complètement Kendall. Depuis qu’elle était dans son périmètre, il devenait, moue et peu assuré. Normalement Kendall le loveur n’as pas de difficulté à graduer et parlé aux filles, il a même gagné un concours de drague au Springs Break. Des festivités sur la plage avaient été prévues pour ce repos bien mérité des élèves. Enfin, tout ca pour dire que face à Bella toute cette assurance et ses habitudes de caïd s’envolait. On aurait dit un jeune adolescent qui n’avait jamais parlé à une fille de sa vie, sauf qu’il ne babillait pas et ne racontait pas n’importe quoi. Il ne la lâchait pas des yeux, il ne le pouvait pas, ces yeux en avait été privé si longtemps qu’ils devaient reprendre le temps perdus. Il la dévisageait comme si il voulait garder une image de la jeune fille en mémoire. Bien que cela ne lui serait inutile puisque l’image de la jeune fille ne l’a jamais quitté. Il l’a revue plusieurs fois, plusieurs nuits seules dans son ancien dortoir.

    La brunette suave semblait du moins tout aussi heureuse de le revoir revenir une bonne fois pour toute qu’il ne l’était lui-même. Se bonheur résultant un sourire splendide sur les lèvres rosé de la jeune fille. Elle voulait qu’il lui assure qu’il ne repartirait pas. Elle voulait qu’il le lui jure. Son enthousiasme le fit sourire lui aussi. Oui c'est Promis. La jeune fille le surpris, en s’agrippant son coup et le fessant basculer avec elle dans le sable blanc et chaud. Kendall ne comprenait plus trop ce qu’il se passait. C’Est comme si il avait raté un épisode de l’histoire de sa vie. L’aire surpris qu’il affiche était immanquable. De plus le contact de la main de la jeune brunette sur son torse et son souffle sur son oreille le chavirait carrément. Elle le rendait complètement fou cette jeune fille. Complètement fou de désir, complètement fou d’envie, complètement fou d’amour pour elle. Et oui j’ai lâché le mot bullant. Mais vous vous y attendiez non? Kendall aimait toujours aussi fortement la Bella, il avait longtemps crue qu’elle lui était prédestinée, mais son esprit logique ne voulant pas qu’il n’y ait qu’une seule flamme a tout jamais a toujours nié cette idée. Mais il l’aimait, peu importe si ce n’est pas pour toujours, pour l’instant s’était bel et bien le cas. & Ces lèvres, c’est douce lèvres sucrée qui se posèrent sur les sienne subitement. Le baiser ne dura que quelque second laissant Kendall avait un drôle d’air. Il avait de la difficulté a tout suivre, et sont air niais montrait une énorme incompréhension. Se sentiment se fortifia, lorsque la jeune fille changea subitement de propos et l’accusant de pensé perverse. L’a il était complètement perdu.

    Euh… je… Tu m’as dit dans l’oreille… et je… Regarde a droite et a gauche comme si il espérait trouver une réponse quelque part. … Et le baiser… Je…

    Il avait l’aire vraiment stupide et même attardé du même coup. Et il le savait très bien. La jeune fille l’avait pris de cour et il était complètement déstabiliser. Kendall aurait aimée s’enfoncer dans le sable un moment pour remettre un peu les pendules a leur, quoi qu’il ne se serait éloigné de la jeune brunette pour rien au monde. Kendall se mordilla distraitement la lèvre, ce qui ne l’arrangerait peut-être, accusé d’être un pervers XDD.

_________________

      Kendall T. Hartley
      Invité I wanna bless you
      Let me be the one you stand next to
      And I’ll get it done just to impress you
      Just say it and I’ll come girl to your rescue
      I wanna be your savior tonite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   Mer 29 Avr - 17:57


    Pfioouf. Du moment qu'il ne pensait pas qu'elle avait été du complot tout allait bien. En fait, l'incendie avait été déclaré au grand jour, seulement le lendemain, mais elle n'y avait pas fait attention, et surtout pas au nom de cette université, ce qui faisait qu'elle n'était pas courant du retour de son cher Kendall. Pour elle Princeton et Harvard c'était du pareil au même quoi, des êtres humains dedans, des cours, des bâtiments, de scerveaux, des âmes, des basketteurs, des cheers. En fait, si elle devait dire quelque chose aux incendiaires, cela aurait été, merci, merci, merci. De l'avoir fait revenu, quel bonheur. Apparemment, tout cela lui importait peu, mais cela n'étonnerait pas la demoiselle, si le jeune homme en venait aux mains avec des étudiants d'Harvard. Pourquoi la vie était aussi débile et pleine de confrontations inutiles, faire une trève et tout serait fini, n'est ce pas. La jeune sourit à sa remarque, être de retour sur son chemin, elle ne chercha pas à en savoir plus, elle voulait quand même s'éclaircir, sans cherche à le harceler de question niaise de petite fille innocente. Elle se contenta de fermer les yeux, et de les rouvrir dans les secondes suivantes, regardant les remous de la mer contre le sable, et les quelques gens qui passaient le long de la baie.

    Ca me soulage pour te dire, t'avoir sur le dos, ça aurait pas été mon truc. Sur ton chemin, on pourrait presque croire que je suis un miracle de la vie. Merci, mais ne flatte pas trop mon égo.

    Après s'être renversée, tout était aller très vite, quelques paroles, de la chaleur, un baiser et puis, rien, après tout cela, elle était rester là sur lui le regardant. Elle eut une quelques minutes de répit, pour enfin s'apercevoir qu'il n'avait pas l'air si heureux que ça, ou ravi, il avait plutôt l'air gêné, ennuyé de son acte. Pourtant avant il avait l'air si joyeux et enchanté, voir carrément attiré par la demoiselle lors du baiser échangé. Elle avait dut aller trop vite encore une fois, faire preuve de trop de spotanéïté, et il lui avait dit qu'elle était de retour dans sa vie, du moins c'était de cette oreille qu'elle l'avait entendu, et là il changerait d'avis, sans aucune raison, étrange. Elle ne l'avait jamais senti aussi déstabilisé face à Bella, comme si il perdait tous ses moyens que plus rien en lui n'était controlable. Mais qu'est ce qu'ils avaient ces mecs a toujours changer d'avis comme de chemise. C'était une évidence eux deux, non? Mais s'il ne voyait pas ça comme cela, et bien tant pis pour lui. Elle ravala ses pulsions et se calma. Elle se releva, à califourchon sur lui replaçant ses cheveux derrière ses petites oreilles. Il vint tout juste de begayer je je ... il quoi? et le baiser. Si elle l'avait appelé pervers c'était vraiment pour le pure rigolade, rien de vexant.

    C'était pour rire Kendall, rien du plus, rien de moins. Dis moi, si tu réagis comme ça, c'est que ça a changé là-dedans? Elle posa sa main sur la partie gauche de son torse, vers son coeur. Elle avait tout de même de la peur à l'idée de la réponse. Elle soupira un peu angoissée et esquissa un faible sourire. Tu quoi Kendall? ne sois pas déstabilisé comme ça. Dis le moi, je ne peux pas deviner à ta place . Et pourtant j'aimerai. Elle renoua ses doigts aux siens. Non, tu ne vas pas me dire qu'un baiser comme ça te fait peur hein? Moi je dis mon Kendall à moi, est gêné. Mais franchement, je voudrais savoir, qu'est ce qu'il en est advenu, de ... " nous "?

    Son ventre se tordait comme un noeud, incertain, elle avait une hantise, certainement la plus grande de toute la semaine, d'habitude, c'était les cours, mais là c'était question d'amour d'autrui, elle avait le besoin d'une réponse de sa part, et puis rien n'était perdu, ça ne faisait qu'une année, pas plus ! Mais avant de répondre lel plaça son index contre la bouche et lui dit.

    Chut, avant de répondre je tiens à te dire quelque chose. Tu vas trouver ça osé et sans reflexion, ou bien trop spontané, mais je tiens vraiment à te le dire, tu pourrais même le deviner par toi même, je ne te l'ai dit qu'une seule fois. Je ... allez fait un effort :). dit elle en souriant. Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Kendall T. Hartley
    ADMIN && Abus de pouvoir xD

avatar

Masculin ♦ NOMBRE DE MESSAGES : 152
♦ ANNIVERSAIRE : 21/10/1990
♦ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2009
♦ OLD : 28
♦ NAME : Andyyy :D


" I Want So I Am "
Relations:
Ancien université: Princeton
Age / Année d'étude / Etudes suivies: 21 anos . Seconde année en Marketing , I'll Gonna have the bigest Casino Chaine in the World

MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   Jeu 30 Avr - 13:30



    Un miracle de la vie, bien qu’elle en dise justement le contraire, Kendall était a peut près sur qu’elle était bien son miracle a lui du moins. Quelque chose qui arrive sans qu’on sache pourquoi et qui change complètement le reste de votre vie, qui la contrôle même, c’est son miracle. Que la plus jolie fille de cet univers, soit la rose sur son chemin d’épine. Elle reste piquante mais on ne peut s’empêcher d’être enivré par elle. Kendall avait oublier comment s’était bon de sentir la peau de la jeune fille contre la sienne, son poids si léger lorsqu’elle était coucher ou assise a califourchon sur lui, la tendresse de ces lèvres lorsqu’elle les posait avidement sur le sienne. La mémoire est une faculté qui oublie, bien qu’il n’ait pas oublié complètement se genre de chose, mais la sensation telle d’intense bonheur est indescriptible et se la remémoré sur demande serait un bien jolie rêve mais les rêve sont souvent fiction malheureusement. L’amour qui traverse le temps, c’est bien romantique, imaginons par exemple les deux étudiant il y a des centaines d’année. Bella serait sans doute la princesse attendant d’être délivré de sa tour, enfermé par un vilain sorcier. Et Kendall le chevalier servant, l’apercevant une seul fois et mettant sa vie en jeu pour la protégé. C’est a peu près ce qui est arrivé la première fois que le jeune homme la vit. Pas qu’il allait affronter un sorcier ni même un dragon, mais un petit bum de rue ca peut faire pareille non ? Enfin, La protégé a n’importe qu’elle prix n’est-ce pas chevaleresque quand même ?

    Bon pour l’instant le chevalier n’a pas l’aire très brillant. Va savoir pourquoi il avait peur de faire quelque chose de mal. De la vexer a sur n’importe quoi. Apres tout le monde le sait que les jeunes filles sont susceptible a cet âge la ! XD Comme quoi il y a des sujets tabous pour n’importe quoi. Par exemple, le plus bel exemple d’ailleurs que je n’aurais pu vous trouver, quand votre copine vous demande si elle a prix du poids, qu’on peut le lui dire il n’y a aucun problème…. Bah voyons ! Sauvé vous ! C’est un de ces question piège. Impossible de répondre, si tu dit oui tu reçoit une baffe et si c’est non elle te traite de menteur et Bla Bla. Rha les filles, on s’en sort comment après ça ? C’est bien pourquoi Kendall ne savait plus trop ou se mettre. Comme déceler que les accusations de perversion n’était pas sérieuse ? Pourtant elle en avait l’aire. Elle aurait très bien pu répondre a l’expression sur le visage du jeune homme qui avait l’aire a moitié dans un autre monde et l’aire complètement perdus. Et il y a de quoi, il ne l’avait pas revue depuis longtemps, et n’avait pas pensé aux retrouvailles. Il ne s’attendait pas a ce que la jeune fille l’embrasse comme ca après quelques échanges. Il n’en était pas déranger, en fin peut-être un peu surpris, ou beaucoup. Mais il était heureux qu’elle le fasse, au moin elle n’était pas froide avec lui ou autre. Mais comme il ne s’était pas attendu a tant de chance d’un seul coup bien il se pouvait qu’il aille l’aire de se demander ce qu’elle fesait.

    Bon bon ca va han, tu ne sais pas que j’aime avoir l’aire attarder parfois, ensuite j’ai l’aire plus brillant. Ca me permet d’Avoir l’aire d’un géni quand je dit des truc a peut près scientifique XD Sa main gauche se posa doucement sur la hanche de la jeune fille. Je ne savais pas trop si tu étais sérieuse ou si tu ne l’étais pas… Ca a paru un peu han ? Mdr Le jeune homme lui sourit doucement et caressa du bout des doight la hanche de la jeune fille.

    Nous. Un pronom qui pouvait être soit effrayant ou réconfortant. Le nous qui avait été séparé une fois pouvait-il se recoller comme ca ? A vrai dire, quand la jeune fille lui avait demandé si un petit baiser comme celui qu’ils avaient échangé lui fessait peur. Bonne question, d’une certaine façon il avait peur oui, mais ce n’était pas la peur de voir la jeune fille revenir dans sa vie, au contraire. Elle lui avait tant manqué. Il avait plutôt peur de ne plus avoir droit à ces lèvres après y avoir goutté. Elle était comme une drogue pour lui, il lui avait fallut beaucoup de temps avant de se désintoxiquer de Bella, lui d’elle il souffrait comme on pourrait dire, d’une crise de manque. Son héroïne, Bella, lui manquait atrocement. Puis il réussi a se sevré loin d’elle, mais une fois un baiser échanger, il la voulait désormais, et ne pouvait plus s’en passé.

    Bella, plus tôt tu ma demander si le baiser que nous avons échangé me fessait peur. En fait la seule chose que me fasse peur est que le ‘Nous’ ne revienne jamais. Tu es la seule fille que je n’aie jamais réellement aimé, du moins avec autant d’intensité, et même loin de toi je ne pouvais cesser de pensé a toi. Et si aujourd’hui ne nous aurait pas réunis j’aurait passé ma vie a penser a toi, car j’ai besoin de toi pour jouir réellement de la vie, elle est bien plus belle a tes coté. Je t’aime, et ça depuis le premier jour.

    Kendall passa doucement sa main dans les cheveux de la jeune fille. Elle était toujours aussi belle, et l’était d’avantage de jour en jour. Elle illuminait complètement l’endroit, encore plus scintillante que le soleil lui-même.


_________________

      Kendall T. Hartley
      Invité I wanna bless you
      Let me be the one you stand next to
      And I’ll get it done just to impress you
      Just say it and I’ll come girl to your rescue
      I wanna be your savior tonite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   Ven 1 Mai - 0:00


    Faire l'idiot, elle aurait dut y penser bien plus tôt que ça, c'était dans son naturel de faire bisquer les gens, de les taquiner. Mais bon, dans une situation aussi délicate il n'avait pas fait preuve de grande malice. Il aurait dut préférer se taire plutôt que d'énoncer un anêrie. Mais bon, ce n'était pas affolant. Elle était toujours à califourchon sur lui et commencait sérieusement à se demander si elle ne pesait pas trop, ça faisait un an, et bon, y'avait eut un peu de poids de pris. Quand même. Bon, elle n'était pas obèse, on passe sur le sujet. La jeune Bella passa sa main dans les cheveux du jeune homme et le fixa, c'est vraiment une chose étrange, quand on se fixe, on se sent ailleurs, hors du monde, comme si n'y avait que l'objet fixé en jeu et rien d'autre, plus aucun son, bruit, faits et gestes. Et le pire dans tout cela, c'était qu'il était tellement canon qu'on aurait put en fondre. Le temps passait, il courrait, et le soleil lui aussi, pas encore couché mais presque, et oui, à Cambridge, le soleil se couche tard. Il n'y avait plus personne sur la plage, il commençait presque à en faire froid, le vent du large venait souffler dans son dos, lui en donnant presque des frissons.

    Elle, sérieuse, jamais, enfin, si, mais c'était une de ces personnes, têtes de classe, intelligente, mais qui sont toutes aussi mignonne, oui il fallait l'avouer, classe et sociable. Et dévergondée. Si elle était sérieuse et qu'elle prenait le temps de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, c'est parce que c'était tout récent ces retrouvailles, et qu'elle ne voulait rien gacher, elle mesurait chaque geste, chaque parole, et pesait ses mots, pas trop sentimental, pas trop ennuyant et confus. Mias lui, il était tellement gauche qu'il arrivait à la faire sortir de sa trans d'être avec lui, ouais, cet effet de dépendance c'était réciproque, il était sa bonne dose de coke, d'héroïne. Lorsqu'il posa sa main sur sa hanche, elle frisonna de plus belle et lui souria. Si elle ne savait pas ça sur lui, n'importe quoi, elle le connaissait sur le bout des doigts même trop à son gout, sure qu'elle le connaissait mieux que lui même, bon, peut être pas autant, mais presque, hein?

    Sisi, je sais, je te connais mieux que tu ne le crois. C'était faux, elle ne le connaissait pas entièrement, mais bon, pour rire. C'est vrai c'était bien joué, pendant un instant, tu as vraiment eut l'air d'une nouille, et j'ai franchement hésité à me demander si ça valait vraiment le coup d'être avec un débile pareil. Elle se stoppa et rit aux éclats. Moi sérieuse, n'importe quoi, jsais m'amuser, t'aurais put t'en rappeller au moins, tu vas bouffer le sable mon ange. elle lui sourit avant de se repencher sur lui, lui voler un baiser et de s'étendre à côté de lui, la tête posé sur son torse. Elle se ressera dans son étreinte, le froid la gagnait de plus en plus.

    Le soleil quand à lui, scintillait encore un peu, mais c'étaient vraiment ses derniers rayons. Le rythme cardiaque s'accéléra, la réponse allait arriver, sous peu, elle avait carrément la trouille mais essayait de ne pas le montrer faisant des ronds avec son index sur le torse du jeune homme. Lorsqu'il commença ses paroles elle ferma les yeux l'écoutant mot pour mot. Et là ... x) ce fut la cata.. non, je blague ce fut merveilleux, à vrai dire aucuns garçon ne lui avait jamais dit ça, qu'il l'aimait, elle oui, mais jamais pour elle, et elle en rougit. Un mot de plus et elle en pleurait, voilà qu'elle redevenait la fille qui pleure pour le moindre mot, mais non, c'était touchant quoi, pas pleurer Bella, pas pleurer. Elle enfouie sa tête contre son torse, et remonta jusqu'à son cou, pour y déposer un baiser, encore une fois.

    Que te dire, c'est ... beau. Moi non plus je n'ai jamais ressenti ça pour qcuelqu'un d'autre, ça, là c'e qu'on a vécu l'été dernier, fut inoubliable, pas passager, mais bon, c'est un petit passé aussi pleins en rebondissement sui peut nous pourrir la vie, pas vrai. Je t'aime, je t'aime. Deux fois plus que toi nàn.

    Et il passa sa main sur sa hanche à nouveau et elle se plia, il la chatouillait, elle aimait pas, elle it au éclats, criant et le suppliant d'arrêter. Il finit par arrêter, sous la force d'un baiser langoureux de Bella. Voilà son oyen de le faire taire. Elle posa sa main sur le visage de Kendall, et la laissa glisser jusqu'à ses cheveux qu'elle caressa. La demoiselle voulait jouer un peu avec lui elle le laissa jouer avec ses cheveux, tandis, qu'elle infiltrait ses mains sous son t-shirt de manière à essayer de l'enlever xD En fait, c'était elle la perverse.

    On fait quoi maintenant, dit elle en attardant ses lèvres, juste au dessus des siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Kendall T. Hartley
    ADMIN && Abus de pouvoir xD

avatar

Masculin ♦ NOMBRE DE MESSAGES : 152
♦ ANNIVERSAIRE : 21/10/1990
♦ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2009
♦ OLD : 28
♦ NAME : Andyyy :D


" I Want So I Am "
Relations:
Ancien université: Princeton
Age / Année d'étude / Etudes suivies: 21 anos . Seconde année en Marketing , I'll Gonna have the bigest Casino Chaine in the World

MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   Ven 1 Mai - 15:37


    Kendall ne se connaissait pas si bien que ça en fait. Que la jeune fille le connaisse encore mieux que lui était très possible. Elle le voyait agir, elle avait connu toutes ces qualités et tous ces défauts. Lu, ne serait pas capable de répondre a ces question, qui est-il ? C’est une bonne question. Hey bien Kendall n’en avait aucune idée. Même après avoir vécu toute ca vie avec lui-même. Il ne pouvait pas se définir autrement que, il est un sportif, hey oui il a le basket ball dans la peau, et même le football américain. Ensuite quoi il est très douer en mathématique, ah oui ca la jeune fille a peut-être pu zapper se détail sur lui. Apres tout Kendall ne s’en vente pas, Surtout un Lycée, il était même un voleur de devoir. Il ne voulait pas passer pour une grosse tête, des lors il c’est pris une cible dans ces cours de mathématique qui lui donnait ces devoir toute l’année. C’est stupide parce que s’il les avait fait lui-même il aurait eu de meilleures notes. Simplement aux examens il avait toujours 100% et il avait demandé à la prof de ne rien dire sur ces notes. Donc quand on lui demandait ces résulta il disait 63-65% en moyenne XD Rahhh les mecs faut le faire han ! Enfin tout ca pour dire que la jeune fille devait sans doute le connaitre encore mieux que lui ne savate faire.

    Cette fille, elle le fessait tellement rire. L’humour c’est tellement important chez un fille. Et c’est bien rare de voir de filles aussi drôle, hey non car moi je vous le dit, le sens de l’humour est un gêne male. Hey oui c’Est les mec qui ont les meilleurs blague, comme par exemple voler les vêtements et la serviette des autre gars dans le vestiaire et les laisser courir nue dans l’école a la recherche de leurs fringue, mettre de la poudre qui gratte dans le sarreaux blanc du professeur de science. Voyez ce n’est que deux petit exemple, mais très rigolo. Les filles elles, elles se font de blague du genre, rah tu croyais avoir mis le vernis bleu sur tes ongle mais en fait j’ai mis du dissolvant a ongle dedans gniaaa le vernis s’enlèvera tout seul, tu a fait ca pour rien! XDDDD Han vous voyez comment j’ai raison Xd Enfin, Belle, elle était plutôt du genre a suivre Kendall pendant ces coups. Ils étaient un peu comme Bonnie & Clyde!

    C’est vrai que quand il voulait il pouvait être un vrai Roméo, vous avez entendu ca han, un vrai Shakespeare. Sauf que contrairement a lui, le jeune homme n’était pas homosexuel haha et n’était pas maigrelet et aux crane dégarnis! Enfin, il avait réussi a gagné complètement le cœur de la jeune fille. Enfin il l’espérait bien, car il ne voulait qu’elle, et voulait qu’elle ne soit qu’a lui aussi. Pas question de partage! XD

    Mais en l’entendait lui répondre, il sue que ce qu’il venait de lui dire était réciproque. Il n’avait plus à se faire de faux espoir, elle était bien sienne. Ils étaient a nouveau unis comme ils l’était l’été dernier. Rien que leur amour pour les guider sur le long chemin de la vie. Elle l’aimait, et ca s’était la plus belle chose aux mondes. Kendall l’embrassa doucement lorsqu’elle se tue. Il caressa sa joue et continua de jouer dans ces cheveux. L’air dehors était de plus en plus frais et la jeune fille frissonnait de plus en plus. Kendall la pris dans ces bras pour la réchauffé, mais apparemment elle avait une bien meilleure idée. Elle avait raison, s’était elle la petite perverse, mais ca ne déplaisait pas du tout a Kendall, car je vais vous dire un secret, lui aussi l’était XDDD Avouer que vous ne l’avez pas vue venir! XD

    Rah ce n’est pas juste, tu me connait bien et tu sait comment me maitrisé! Il fit un petite tête boudeuse un moment mais qu’elle le stoppe dans ces chatouille par un baisé n’était pas une manière trop barbare de le faire XD Elle avait bien choisi ca méthode. Rah que je t’aime toi! Kendall sentait la main de la jeune fille sous son t-shirt. Le jeune homme sourit et attarda ces lèvres au coup de la jeune fille la bécotant doucement et sensuellement. Il passerait franchement sa vie a l’embrasser partout partout partout XD il lui caressa le ventre du bout des doigts en s’égarant sous sa camisole.

_________________

      Kendall T. Hartley
      Invité I wanna bless you
      Let me be the one you stand next to
      And I’ll get it done just to impress you
      Just say it and I’ll come girl to your rescue
      I wanna be your savior tonite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   Ven 1 Mai - 23:46




    Bonnie sans Clyde? Impossible. C'était la même chose dans leur cas. Cela va vous paraïtre étrange et incensé, mais il y a quelque semaine, chez la conseillère d'orientation, on lui avait posé la question, " Comment envisagez-vous votre avenir, Mlle Cruze? " Et elle avait répondu bêtement, " Je n'en sais rien, vieille et seule? " La conseillère avait rit, mais sans dire grand, chose et elle avait plutôt joué la psy, en disant, " A cause d'un garçon que tu penses ça? " Elle n'avait pas répondu et le rendez vous s'était cloturé. Et maintenant, si on le lui demandait, elle ne l'aurait pas fait, mais penserait comme ceci; Moi, Kendall et ... Kendall. Etrange, mais elle avait presque 19-20 et elle ne se voyait avec personne d'autre que Kendall, et ça ça commencait à l'inquiéter, comment à un si jeune âge, pouvait on se voir avec un seul garçon, même aucune fille amoureuse ne le penserait, et pourtant elle, oui. Mais bon, ça elle ne lui en parlerait jamais, où il faudrait qu'elle soit complètement pétée et torchée pour le dire, en effet, c'est le truc qui flanque bien la frousse à mec.

    Ouais, les trucs qui foutent la frousse aux mecs. Le mariage. Non, mais ils sont toujours trop éclictiques, ils veulent plus s'engager, pareil pour les relations sérieuses, les mecs pensent avec leur entre jambes pas leur cerveaux et encore pour son cher il n'était pas comme ça. Les enfants, oui ça aussi, ça y est, un môme en route et c'est la panique, soit il vous quitte, soit il ne vous regarde plus comme avant, c'était le pourquoi qu'elle prenait la pillule jour après jour, hors de question de se faire larguer pour un môme, elle ne refrait jamais l'erreur qu'avait fait sa mère il y a 18-19 ans avec elle. Le ménage, ah mais oui ils savent rien faire de leurs deux mains les mecs, si, peloter les filles, ça ils savent le faire. Et ils ont peur de certaines filles. Vous savez les filles canons, et ^trop intelligente, et surtout celles qui sont autonomes. Mais bon, les mecs c'est comme ça, qu'est ce qu'on y peut? Rien.

    Oh Oui qu'elle ferait n'importe quoi pour ce mec, n'importe quoi, elle irait jusqu'à le suivre dans la tombe. Macabre là. Si elle devait faire le tour du monde pour lui elle le ferait, et ce qu'elle n'envisageait pas, c'étai une nouvelle séparation, encore une, et là elle ne s'en remettrait pas, ce serait comme une fin du monde et elle ne se voyait vraiment pas sans lui. Désormais elle se sentait entière, car oui avant, elle sentait qu'une partie lui manquait, et il était cette partie et il la comblait désormais, elle avait tout pour être heureuse, sa vie lui, mais voilà le problème tout allait très vite et pour lui l'université, suivant ce qu'il faisait, c'était bientôt fini, si on calcule bien, y'a une différence d'âge, il a 21 ans, elle 18, 3 and de différence, mais qu'importe, rien n'y faisait, c'était bien le genre de chose dont elle se foutait.

    Leur situation était étrange, ils étaient sur la plage, seuls, la nuit n'allait pas tarder à tomber. Regardez bien, passez une heure sur un poele c'est long, mais passer une heure à côté d'un beau mec, cela vous parait court. C'est ça, la relativité, signé Albert Einstein. C'était la même chose, tout était passé très vite, et là elle jouait à un jeu dangereux, presque inconscient, pervers. Et bien elle avait changé. Mais bon, elle n'allait pas casser leur élan, quoique ... Elle le maitrisait xD La c'était une maso carrément, pour quoi elle passait désormais. Elle se remit sur lui et lui lâcha;

    Te maîtriser? Ahah x) J'en ait la preuve, tu te laisses faire comme un petit agneau sans défense. Elle rit et lui sourit avant de l'embrasser à nouveau. Ah ça oui, l'embrasser tout le temps. Elle prolongea son baiser avant de se détacher hardiment de ses lèvres. Elle le regarda tendrement, avant de se laisser embrasser à son tour; Sa vie, était dans ses bras, et la courbe de ses yeux faisaient le tour de son coeur. Elle commença à lui enlever son t-shirt, lorsqu'elle sentit les mains de son homme sous sa tunique. Ce n'était ni contre lui et ni contre tout ça mais bon, elle lui dit avant de l'avoir embrassé; Tu sais que je t'aime bébé? Mais la plage tu vois, c'est pas mon truc, enfin tu vois pourquoi. Elle sourit malicieusement. T'as une autre proposition? Lui lâcha t-elle avant de le rembrasser, lui enlevant totalement son t-shirt, comme au bon vieux temps. Elle haussa les sourcil avant de lui chuchoter; On ne peut pas dire que ça ne ce soit pas amélioré, champion. Dit elle, avant de laisser sa main glisser sur son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Kendall T. Hartley
    ADMIN && Abus de pouvoir xD

avatar

Masculin ♦ NOMBRE DE MESSAGES : 152
♦ ANNIVERSAIRE : 21/10/1990
♦ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2009
♦ OLD : 28
♦ NAME : Andyyy :D


" I Want So I Am "
Relations:
Ancien université: Princeton
Age / Année d'étude / Etudes suivies: 21 anos . Seconde année en Marketing , I'll Gonna have the bigest Casino Chaine in the World

MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   Lun 4 Mai - 13:31



    Oh oui ça c’est bien vrai. Ce qui peut foutre le plus la frousse aux mecs c’est bel et bien le mariage. Ces tout de même une autorité publique qui reconnaît la validité de l'union de deux personnes. C’est un signe d’engagement perpétuel. Signe que toute personne peut trouver son complément dans se monde, une personne faite pour vous accompagné tout le reste de votre vie. Et pourtant même si certains homme s sont sur et certain d’avoir trouvé leur âme sœur, tous reste bien distant face au mariage. Parce qu’après tout, comme on le dit si bien, le mariage c’est ce qui gâche tout. Hey ou, les plus heureux couple finissent par se séparé après un an ou deux de mariage. C’est triste. Qu’est ce qu’il peut bien avoir dans le mariage qui fasse ça ? Pourtant ce n’est qu’un statue de plus. Mais c’est un statue qui chez les hommes, signifie la fin des folies. Plus question de regarder une autre fille, c’est terminé il n’y aura plus de jeune fille qui viendra vous draguer innocemment, cet alliance est pire pour chasser les femmes que du poison pour tuer les mouche.

    Pour sa part Kendall lui ne pense jamais faire cet ultime engagement, non il n’y tient pas vraiment. Et même a se jour, pourtant il a le sentiment intérieur que cette fille la est la femme de sa vie. Hey je vous assure que si Kendall en a la certitude c’est que c’est surement vrai. Il n’est pas du genre à se mettre la corde au coup tout seul. Surtout que notre jeune homme, a gardé la même opinion sur l’engagement ultime. Pas question de se marier un jour…. C’est une invention purement féminine pour passé un ans de salaire en une simple journée, et s’assuré de gagné la moitié de sa fortune une fois que tout est gâché. Rah non, Bon Kendall n’était pas encore milliardaire mais ça allait venir, lorsqu’il sortira de l’université et qu’il mettra en route sa futur chaine de casino, il ne tardera pas a devenir très très riche. De plus il a une idée sensas. Pour attiré encore plus la clientèle. Des casinos, ou les meneurs de jeux seraient des danseuses nues. Ca c’a va attirer la clientèle ca je vous le dit. Hey en plus, Kendall ne se plaidera jamais pour aller travailler XDDD

    Ensuite, Kendall est bloquer sur un autre détail, avoir un enfant un jour. Hey oui Kendall n’est pas vraiment pour l’instant un homme a futur. Il enlèverait du même coup deux rêve a une fille. Son rêve de se marié, et son rêve de fondé une famille. Pourquoi Kendall? XD Rah avoir un gamin dans ces jambes toute la journée, c’est l’enfer non! Et en plus, Kendall sait très bien que d’avoir un môme c’est la fin de la chose la plus importante pour lui dans un couple. C’est affreux, car un polichinelle dans le tiroir annonce la fin éminente du SEXE. Hey n’essayer pas de m’en faire croire autrement car c’est faux. Tout les couple marié qui ont des enfants finissent de fils en aiguille a faire l’amour que 3-4 fois par semaine. Et le drame ne s’arrête pas la, non … avec elle temps le chiffre diminue, et ca peut aller a des mois, qui sait des années. Rah non pas question que son très chez pénis reste en inactivité si longtemps. Il a besoin d’attention tous les jours se grand gaillard!

    Bon bon bon quand on parle de la fin du sexe, haha non je rigole. Mais la jeune fille n’était pas allaise a s’amuser comme ca sur la plage. Et après tout elle avait tout à fait le droit. C’est bien vrai que ca peut-être stressant pour elle de voir arrivé quelqu’un sur cette plage déserte. De plus Kendall sentait de plus en plus la peau de Bella perlé sous ces doigts, réaction biologique qui se déclenche aux froids plus communément appeler frissons. La jeune fille venait de lui retiré son t-shirt mettant en tête de Kendall bien des idées, mais la jolie Bella était un tortionnaire, a le torturé d’envie comme ca XD Kendall observa autour et aperçus assez loin sans sembler prendre plus de cinq dix minutes de marche, un fort. Avec la lumière qui tournait et tout. Regarde las bas, pour moi ca me semble être une idée ca. Il lui sourit. Tu sais, lorsque les marin partaient en mer, leur femme les attendaient a la maison pendants de long mois, mais lorsqu’ils revenaient a la maison elle était la, le fart allumé, signe de leur amour perpétuelle. Il lui prit la main doucement et se releva en l’entrainant doucement. Tu es ma garde fart mon bébé. L’embrasse doucement.

    Kendall passa une main dans le dos de la jeune fille et la souleva dans ces bras a sa surprise. Il la tenait comme son petit bébé devait l’être. Elle pouvait marcher elle-même, c’est vrai, mais Kendall trouvait ca plus chou de l’avoir en main. De plus il était plus proche d’elle ainsi. Et si ce n’était que de lui, il la garderait a jamais dans ces bras. Kendall commença à marcher vers le grand fart blanc. Il espérait bien qu’il soit ouvert, il était bien prêt a défoncé la porte si il le fallait.



_________________

      Kendall T. Hartley
      Invité I wanna bless you
      Let me be the one you stand next to
      And I’ll get it done just to impress you
      Just say it and I’ll come girl to your rescue
      I wanna be your savior tonite

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: No One Like U. - Bella -   

Revenir en haut Aller en bas
 
No One Like U. - Bella -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» URGENT - BELLA - Caniche Champagne 2/3 ans (Dépt 83)
» Bella Swan [Gryffy]
» Maria Vs Brie Bella
» Michelle McCool vs Brie Bella vs AJ Lee
» Annabella V. Lerenard feat Bella Thorne (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cambridge :: 
East of Cambridge
 :: La plage
-
Sauter vers: